SDD s’adresse aux Nations-Unies

By 21 février 2017 Non classé

Aux Nations-Unies le 4 octobre dernier, Stop Discriminating Down s’est levé contre la politique systématique de dépistage prénatal menée aux Pays-Bas. En effet en 2017, les Pays-Bas deviennent le premier pays européen à rembourser partiellement le DPNI à toute femme enceinte.

Pourtant, cette politique de dépistage systématique n’offre aucun avantage en matière de soin et de thérapie pour les bébés détectés porteurs de trisomie 21.

L’objectif officiel est de permettre un « choix reproductif ». En clair, il s’agit de pousser les couples à avorter leur bébé porteur de trisomie 21 et faire disparaitre la population trisomique.

Ce dépistage généralisé suivi de l’avortement des bébés trisomiques implique que les enfants porteurs de trisomie 21 n’ont pas la même valeur ni les mêmes droits que les autres.

Stop Discriminating Down demande que l’on arrête de discriminer les personnes porteuses de trisomie 21 sur la base de leurs prédispositions génétiques.